Temps pascal 2017 - 7ème Dimanche de Pâques

Christ en prière

 
« En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : 'Père, l'heure est venue.
 
Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie.
 
Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair,
 
il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.
 
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ...' »
 
Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 17, 1b-3
   

willocq3

Bientôt le Dimanche de Pentecôte et… 
la nouvelle version du « Notre Père » (2)
 
Suite des informations comme promis la semaine dernière...
Bon dimanche !             
 
Doyen Patrick Willocq
 
*
 
NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION...
 
En 2013, un travail de longue haleine se terminait avec la parution de la nouvelle traduction liturgique de la Bible. Les lectionnaires utilisés pour la liturgie de l’Eglise catholique en intégraient le texte. Elle comprenait une modification de la sixième demande du Notre Père : Ne nous soumets pas à la tentation devenant Ne nous laisse pas entrer en tentation. Lorsque la nouvelle traduction du Missel Romain entrera en vigueur, cette nouvelle formulation du Notre Père sera utilisée. Il avait été décidé par les évêques de la francophonie qu’elle serait aussi utilisée pour la prière du Peuple de Dieu : d’où son entrée en vigueur en Belgique dès le jour de la Pentecôte. Il faut dire que ce verset est très complexe à traduire. Les exégètes estiment que derrière l’expression en grec du texte de Mt 6, 13 et Lc 11,4 se trouve une manière sémitique de dire les choses. Aussi, la formule en usage depuis 1966, ne nous soumets pas à la tentation, sans être excellente, n’est pas fautive d’un point de vue exégétique. Mais il se trouve qu’elle est mal comprise des fidèles à qui il n’est pas demandé de connaitre les arrière-fonds sémitiques pour prier en vérité la prière du Seigneur. Beaucoup comprennent que Dieu pourrait nous soumettre à la tentation, nous éprouver en nous sollicitant au mal. Le sens de la foi leur indique que ce ne peut pas être le sens de cette sixième demande. Ainsi dans la lettre de Saint Jacques il est dit clairement : Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : ‘Ma tentation vient de Dieu’, Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne. Jc 1, 13. D’où la demande réitérée d’une traduction qui tout en respectant le sens du texte original n’induise pas une fausse compréhension chez les fidèles. Cependant le problème n’est pas qu’une question de mots. La difficulté est celle d’exprimer et de comprendre (pour autant qu’on le puisse !), le mystère de Dieu dans sa relation aux hommes et au monde, marqués par la présence et la force du mal… (A suivre)
 
Jacques Rideau
Ancien secrétaire de la commission épiscopale francophone pour les traductions liturgiques
   
   

Agenda et horaires  

Si vous désirez connaître les heures et lieux des prochaines Messes dans le Doyenné, cliquez ICI.

Si vous désirez connaître les heures et lieux des prochaines Activités catéchétiques pour vos enfants, cliquez ICI.

Si vous désirez connaître les heures et lieux des prochaines Autres activités dans le Doyenné (films, conférences,…), cliquez ICI.

   
   
Si vous souhaitez recevoir par mail le Courrier du Doyenné, inscrivez-vous ici.
   
© 2014 BandBTnD

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l' opération essentielle du site ont déjà été fixés.
Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et comment les supprimer , consultez notre politique de confidentialité : Voir ici .

J'accepte les cookies de ce site .

Information