Filtre
  • Collecte de vêtements

    Vincent de Paul Ath

    ASBL société de Saint Vincent de Paul

    Ath Pays Vert

    Braderie monstre de vêtements et accessoires de seconde main à très petits prix et pour tous les âges

    Buvette - Tombola - Petite brocante

    Salle paroissiale - Vaudignies

    04 et 05 mars 2017

    10h à 18h - Entrée gratuite

  • Pour grandir sur le chemin de la Foi...

    Le Carême 2017

    Catéchèses à destination de tous & Formation chrétienne permanente

     Quatre soirées de Carême

    proposées dans notre Doyenné de

    Chièvres-Brugelette

     

    Soirées 1 & 2 : POUR MARCHER VERS PÂQUES 

    Le « Camino », 

    le Chemin vers Saint Jacques de Compostelle

    Voyage initiatique de retrouvailles avec soi, avec les autres et parfois… avec Dieu… 

    Grâce à des vidéos réalisées par un couple de pèlerins, nous allons parcourir le « Chemin » depuis Le-Puy-en-Velais jusqu’à St-Jacques-de-Compostelle… 

    De magnifiques images… Des rencontres… Des souffrances… Des espoirs… ...et pour qui le souhaite, un pèlerinage intérieur vers soi… vers les autres… vers Dieu…

    Renseignements détaillés : ICI

     

    Soirée 3 : CINÉMA À L’ÉGLISE  (9ÈME ÉDITION) 

    Un chemin vers la Vie… 

    The Way... La Route ensemble

    Un film de Emilio ESTEVEZ pour tous ! 

    Tom Avery, médecin américain à l’existence confortable, se rend d’urgence en France où son fils Daniel vient de disparaître lors d’un accident en montagne. Il découvre sur place que ce fils qu’il n’a jamais compris avait entrepris le pèlerinage de Compostelle. Tom décide alors de prendre le « camino ». Sur sa route, il croise Jack l’irlandais, Sarah la canadienne ou encore le hollandais Joost, pèlerins aux caractères bien trempés. D’abord fuyant, Tom s’ouvre pas à pas, à mesure qu’il apprend enfin à « marcher ensemble ».

    Renseignements détaillés : ICI

     

    Soirée 4 : FOI & MUSIQUE   (3ÈME ÉDITION)

    Le Messie de Georg Friedrich Haëndel

    VERSION SCÉNIQUE LIVE PRÉSENTÉE AU THEATER AN DER WIEN
     
    En 2009, à l’occasion du 250ème anniversaire de la mort de Haëndel, l’Opéra de Vienne, réputé pour ses productions d’opéra à la fois innovatrices et en dehors des traditions, a entrepris un projet unique et extraordinaire : la mise en scène d’un des oratorios les plus populaires de Haëndel : « Le Messie ». Vous en connaissez tous au moins le célébrissime « Alléluia »…
     
    L’interprétation a ici été confiée au jeune chef d’orchestre Jean-Christophe Spinosi, avec son fabuleux orchestre sur instruments anciens, l’Ensemble Matheus, et le réputé Arnold Schoenberg Chor (qui a beaucoup travaillé avec Nikolaus Harnoncourt) ainsi que des solistes parmi les meilleurs pour cette musique. 

    Renseignements détaillés : ICI

  • Noces d'argent 2017

    coeur
     
    Le Député-Bourgmestre, Bruno LEFEBVRE
    L’Echevin-Délégué aux fonctions maïorales, Olivier HARTIEL
    Le Doyen, l’Abbé Patrick WILLOCQ
    L’Officier de l’Etat Civil, Francis CORDIER
    et les Membres du Collège Communal
    ont le plaisir d’inviter les couples fêtant leurs 25 ans de Mariage,
    et leur famille,
    au vin d’honneur offert à l’occasion de leurs Noces d’Argent
    le dimanche 12 février 2017 à 11h30, à l’Hôtel de Ville, Salle du Conseil.
     
    * * *
    Pour ceux qui le souhaitent,
    une Messe d’action de grâce, 
    suivie de la Bénédiction des couples jubilaires, 
    sera célébrée en l’Eglise Saint-Martin, à Chièvres, à 10 heures. 
    Le cadeau du Doyenné sera remis aux couples jubilaires.
     
  • Soutenir la lutte contre la mucoviscidose

    Durant le week-end du 11 au 12 février et les jours qui suivront, Myriam Duvivier vous proposera comme chaque année ses tubes de pralines au prix de 5 €. Ils sont vendus au profit de l'association de lutte contre la mucoviscidose. Pour rappel, la mucoviscidose est une maladie génétique grave. La recherche représente le seul espoir de vaincre cette maladie. Merci pour votre générosité.

  • Agenda

    Les Jeudis de La Foi "La Joie de l'Amour" - Prochaine rencontre

    La Joie de l'Amour

    Pape François - Cardinal André Vingt-Trois

    Jeudi 23 février 2017 - 20h00 - Tongre-Notre-Dame

    Détails : ICI

  • Spécial Jeunes 2017

    Le Service pastoral des Jeunes de notre Diocèse

    annonce plusieurs activités organisées pour les jeunes

    dans les semaines qui viennent :

     

    1. Week-end à Soleilmont

    Jeunes 1

    Tu souhaites découvrir ou approfondir ta vie spirituelle et faire l’expérience d’une immersion dans la vie monastique au sein de la communauté à travers le travail, la prière, des partages avec les sœurs 

    Du 17 au 19 février , du 11 au 13 août 2017, du 3 au 8 juillet 2017 ou autres dates à convenir avec la communauté.

    Contact : Sœurs de Soleilmont - Tél : 071 38 02 09

    email : sol.communaute@belgacom.net

    Abbaye de Soleilmont - Avenue Gilbert 150 - 6220 Fleurus

    http://www.abbayedesoleilmont.be/downloads/week-end-monastique-2016-17.pdf

    2. Week-end Fondatio

     Jeunes 2

    Le sens de ma vie… et Dieu ?

    Fondacio te propose un week-end pour rencontrer d’autres jeunes qui se posent des questions sur la foi et sur Dieu.

     

    Un week-end pour :

    - Se mettre en chemin vers / avec Jésus.

    - Mieux comprendre le lien entre l’évangile et la vie de tous les jours

    - Prendre du recul, faire le point sur ta vie

    - Rencontrer des témoins

    - Partager des expériences, des questions, dans un climat de confiance et d’écoute

    - Prier ensemble

    Au programme : Partage, chants, témoignages, temps de réflexion personnelle, détente et convivialité, enseignements, prière, moments festifs…

    Pour qui   Les 18-25 ans
    Date    Du samedi 18 février 2017, à 10h, au dimanche 19 février, à 16h.
    Lieux   Binche, co-voiturage proposé
    Prix du week-end  

    Le coût de revient du week-end est de 70€.

    Mais que les finances ne soient un obstacle pour personne !

    En misant sur la solidarité, nous proposons une participation aux frais à partir de 30€. Ceux qui donneront d’avantage contribueront à soutenir d’autres.

    En cas des difficultés financières, n’hésitez pas à contacter les responsables

    Inscription  

    Via le site de Fondacio :

    www.fondacio.be/Le-sens-de-ma-vie-et-Dieu-pour-les-18

    Date limite   Dimanche 12 février
    Renseignements   

    Anne-Françoise Becquart : 0486 / 84 09 10

    Olga Snoeks : 0477 / 55 03 59

    Responsables Fondacio Jeunes

    3. Week-end diocésain : en carême ? On se déchaîne !

    Jeunes 3

    Un week-end d’entrée en carême du 3 au 5 mars à Bonne-Espérance.

    Au programme : prière, ateliers à la carte, enseignements, jeux, etc.

    Nous aurons la joie d’accueillir frère Michel de Tibériade.

    PAF : entre 25 et 50 €

    Infos supplémentaires et inscriptions :

    jeunescathos-tournai.be/fr/we-diocesain-careme

     

    4. Laetare Rock Festival

    Jeunes 4

    Comme chaque année à la mi-carême, le Laetare Rock Festival débarque à Jemappes avec sa brochette d’artistes.

     

    À l’affiche en 2017 : Dan Luiten et ses musiciens, et le groupe Jesus’Trip

    Infos : http://www.laetarerock.be/

     

    5.Taizé Bruxelles

    Jeunes 5

    Durant le week-end des Rameaux 2017 (du 7 au 9 avril) se tiendra à Bruxelles une grande rencontre régionale de Taizé : Taizé Bruxelles 2017.

    Des jeunes de 16 à 35 ans de Belgique, des Pays-Bas, de France, d’Allemagne et du Luxembourg s’y retrouveront pour se soutenir dans leur cheminement de foi.

    Au programme : prières communes, ateliers, échanges en petits groupe...

    Le vendredi 7 avril à 20h, à la collégiale Saint-Vincent de Soignies, aura lieu une soirée de prière pour nous préparer à ce grand rassemblement.

    Pour plus d’informations nous vous invitons à consulter le site de l’évènement : http://taizebru2017.be/taizebru.html 

    6. Festival Choose Life

    Jeunes 6

    Du 10 au 14 avril 2017

    Être chrétien aujourd’hui, est-ce possible ? Un jeune chrétien est un chercheur de sens, de vie, curieux du monde. Il se pose des questions. Comment être jeune et chrétien ?  

    En ayant un regard positif sur le monde et en s’y engageant avec d’autres, pour une société plus juste, plus solidaire et plus écologique.

    À la suite de Jésus Christ, vivre la joie de son amitié. Il est venu rejoindre chacun dans son humanité.  Par sa vie et son engagement, il peut guider nos choix.

    « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

    Viens vivre avec 150 jeunes cette belle expérience de l’Amitié du Christ et entrer dans une joie et un bonheur durable.

    Tu as entre 12 et 17 ans ?

    Viens vivre 5 super jours de festival dans une ambiance chrétienne, jeune et dynamique !

    Seul, avec quelques copains ou en groupe, ce festival t’offre l’occasion de rencontrer une centaine de jeunes chrétiens de Bruxelles, de Wallonie et de Flandre et d'oser vivre des temps forts de prière, de fête, de musique et de concerts, des témoignages, des ateliers sportifs et artistiques, et des partages.  Des petits groupes seront formés par tranche d’âge.  Découvre tes talents de sportif, de musicien ou d’artiste en herbe.  Pas besoin d’être pro, on apprend ensemble.

    Tu as entre 18 et 30 ans ?

    Rejoins-nous pour animer 5 super jours de festival ! 

    Depuis de nombreuses années, le Festival Choose Life rassemble une centaine d'adolescents de 12 à 17 ans animés par une quarantaine de jeunes étudiants ou travailleurs.  Tu peux les rejoindre et faire découvrir aux ados un visage jeune et dynamique de Jésus et de Dieu, par la joie de vivre ensemble, les partages, la prière, la musique, le multimédia …

    Il te faudra seulement avoir l'envie de partager aux plus jeunes ce qui te fait vivre sur ton chemin de vie et de Foi.  Ainsi, tu pourras aussi les aider à cheminer. 

    Un prochain week-end de formation et de préparation permettra à l'équipe de se souder, se former et de préparer les animations du festival : du 21 au 23 février  à Louvain-la-Neuve

    Invitations « fun »  pour les jeunes disponibles sur demande

    Une équipe de coordination faite de jeunes et de moins jeunes est là pour vous soutenir : Eric Vollen sj, Fanny Huygens, Xavier Léonard sj, Christophe Cnockaert, Louise Losseau, Linda Santolin, Louis Waterkeyn, Antoine Wolters

    avec le soutien des Pastorales des Jeunes de Tournai, de Bruxelles et du Brabant wallon et la Liaison des Pastorales des Jeunes

    Dates du festival "Choose Life" : du 10 au 14 avril 2017

    Lieu : Soignies

    Infos : P. Eric Vollen s.j.

    Tél : 0474 45 24 46

    info@festivalchooselife.be
    www.festivalchooselife.be 


    7. Pour ne pas être un chrétien demi-échrêmé

    Jeunes 7

    Journée-retraite pour les confirmands et jeunes confirmés jusqu’à 14 ans, à Lobbes le Mardi saint 11 avril, de 10h30 à 20h.


    Pour découvrir le sens et les symboles de la messe chrismale et bien la vivre.

    PAF : 5 €

    Infos et inscriptions : jeunescathos-tournai.be/fr/journee-confirmands

     

     8. Taizé Birmingham

     Jeunes 8

    Week-end Taizé pour jeunes adultes (16 à 35 ans) à Birmingham, Angleterre. Vendredi 28 avril – Lundi 1er mai 2017.

    En collaboration avec les églises locales de la ville, la Communauté œcuménique de Taizé animera fin avril une rencontre de jeunes à Birmingham, en Angleterre. Des centaines de jeunes provenant des quatre coins de l'Europe se rendront au Royaume-Uni pour participer à ce rassemblement. Le thème du “trésor caché” sera exploré tout au long du week-end : les petits engagements souvent discrets ou cachés par lesquels les chrétiens nourrissent leur foi par la prière et les actes de solidarité avec ceux qui en ont le plus besoin.

    Au programme de la rencontre : Une prière commune régulière dans les églises du centre-ville avec la présence de Frère Alois, prieur de la Communauté de Taizé. Mais aussi des temps de partage avec les autres jeunes, des échanges avec les familles d'accueil dans les quartiers locaux ou encore des ateliers, forums et visites sur une grande palette de thèmes,...

    Informations pratiques et inscription : 

    taize.fr/fr_article21307.html & taize.fr/en_article20918.html.

    Suivez-nous également sur facebook : 

    HiddenTreasure - Taizé Birmingham 2017

    Si tu souhaites participer à cette rencontre, peux-tu nous le signaler avant le 19 février ? Nous pourrons ainsi nous arranger pour le transport. 

  • Cinéma à l'église

    CINÉMA À L’ÉGLISE (8ÈME ÉDITION)

    Poursuivre notre Carême...

    Quand l’humour nous aide à traiter une question grave et bien actuelle…

    Eglise St-Martin - Chièvres - Vendredi 11 mars - 20h00 (durée : 1h42)

    Nous trois ou rien réduite

    Le destin exceptionnel d'Hibat et Fereshteh Tabib, les parents de Kheiron, résistants iraniens face à la dictature du Shah puis à celle des islamistes. Des confins de l'Iran aux banlieues parisiennes, une autobiographie aux airs de conte universel qui évoque avec humour et émotion l'amour familial, le don de soi et surtout l'idéal d'un vivre ensemble pour lequel Hibat et Fereshteh ont mené un combat sans merci depuis plus de 40 ans.

    Nous trois ou rien 2015 Kheiron 1.273 photo 420

    Un film écrit et réalisé par Kheiron

    Avec Kheiron, Leïla Bekhti,

    Gérard Darmon, Zabou Breitman, Alexandre Astier, Kyan Khojandi, Arsène Mosca, Jonathan Cohen,

    Eriq Ebouaney, Carole Franck, Camélia Jordana, Ali Vaezi, Michel Vuillermoz, Khereddine Ennasri, Sébastien Houbani, Faycal Safi, Sofiane Guerrab, Mourad Boudaoud, Adama Bathily, Farida Ouchani, Maryama Soumare, Margot Bancilhon, Sofia Lesaffre, Alice Pehlivanyan, Rayan Rabia

     

    « C’est la belle surprise de cette fin d’année. Une tragi-comédie qui, à la manière de Roberto Benigni avecLa vie est belle, nous plonge dans la terreur qui visait les opposants au régime du Shah puis de l’Ayatollah Khomeini, et choisit l’humour comme politesse du désespoir et voie de résistance. Entre légèreté et gravité, rire et tendresse, Kheiron raconte ainsi le destin hors du commun de ses parents, d’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes. Et revendique la véracité de chaque détail. Connu en tant que comédien de stand up, Kheiron a les audaces de son humour et déploie une énergie positive et un amour filial sans borne pour mettre en scène l’incroyable aventure familiale qui l’a amené en France, terre d’accueil. C’est fait avec un sens du burlesque savoureux, une candeur touchante et un casting impeccable : Leïla Bekhti confirme son potentiel immense et s’inscrit parmi les meilleures actrices de sa génération ; le couple Zabou-Darmon est jubilatoire ; quant à Kheiron, il donne ses traits à son propre père avec un petit côté chaplinesque émouvant. Il aborde la brutalité de la réalité (la prison, la torture, l’exil, le déracinement, l’intégration…) de manière volontairement décalée et transforme ce récit très personnel en conte universel. Par les temps qui courent, entre afflux de migrants, stigmatisation et terrorisme, voici un petit film qui a le mérite d’apaiser les esprits, de revendiquer le droit à la liberté et de militer pour un joyeux vivre ensemble. » (Fabienne Bradfer dans http://mad.lesoir.be/cinema/film/120839-nous-trois-ou-rien/)

    Nous trois ou rien 2015 Kheiron 10.677 photo 420

     

    « Kheiron fait voir, en douceur et en humour, l’utopie de l’intégration et du vivre ensemble, tout en gardant le sens des réalités, passant habilement de la drôlerie à la gravité, sans jamais tomber dans la surenchère vulgaire ou larmoyante » (Avoir Alire)

    « Un sujet passionnel, traité avec une grande délicatesse.» (Studio Ciné Live)

    « Une vie de luttes, de drames et de sourires racontée sur un ton léger. L’humour comme vision du monde. Émouvant, drôle, pertinent » (L’Express)

    « Porté par l’amour et l’admiration de ses héros, Kheiron ose des blagues de stand-up dans les moments les plus dramatiques, et ça marche. (…) Sa tendresse séduit.» (Télérama)

     


  • Foi & Musique

    Pour entrer dans la Grande Semaine Sainte...

    Eglise St-Martin - Chièvres - Vendredi 18 mars - 20h00(Durée : 2h00)

    Vous avez été nombreux, l’année dernière, à apprécier la « Passion selon saint Matthieu »… Plusieurs m’ont interpellé afin de poursuivre l’initiative… Alors cette année, voici

    La « Passion selon saint Jean »

    de Jean-Sébastien Bach

    Bach

    Johannes Passion Rattle Sellars 1« La Passion selon Saint Jean, composée en 1724 pour l'office et non le théâtre, est plus radicale que la Saint Matthieu de 1727. Le travail de Peter Sellars le sera donc aussi…

    Si les instrumentistes du Berliner Philharmoniker, bénéficiant d'un temps moindre de répétition, gardent leur pupitre, les choristes du merveilleux Rundfunkchor Berlin chantent par cœur dans tous les sens du terme la redoutable partition. Or c’est totalement bouleversant, et l'on n'en finit pas de vouloir repérer chaque individu, de scruter l'investissement personnel face à la proposition risquée du metteur en scène. Chacun en sort grandi, bien sûr, et l'on se situe, ainsi que Sellars a dû le rêver, au plus près de l'humain…

    L'on est heureux de retrouver, tout en haut de la distribution, l'Évangéliste supra-humain de Mark Padmore… Ses regards, ici, nous hanteront longtemps...

    La beauté sobrement émue du timbre de Christian Gerhaher rend justice aux bouleversements intérieurs des "lâches" de l'histoire, Pierre et Pilate…

    On retrouve, dans la partie de ténor, les limites vocales du timbre un peu trop nasal deTopi Lehtipuu. Mais la noblesse de son engagement lui permet de s'intégrer parfaitement à l'entreprise…703745 bphil st john 010 1

    Sellars fait des rares interventions féminines de véritables apparitions. L'on gardera longtemps en mémoire celle d'une Magdalena Kozena toute de consolation qui, dans son premier air, enlace jusqu'au désespoir de l'impuissance le corps qui va être supplicié. Inoubliable, de même, le beau soprano éploré de Camilla Tilling sur l'ineffable et comme en apesanteur "Zerfliesse, mein Herze", chanté sur-le-champ d'après la bataille, où elle erre parmi les corps couchés des choristes. 

    Signalons encore le choix magnifique de Roderick Williams en Jésus vu par Sellars comme le symbole de tous les suppliciés de la Terre. Plus l'action avance, plus son chant s'amenuise…

    Quant à l'indispensable soutien orchestral, il est porté à bout de bras par un Simon Rattle poursuivant ici la tradition berlinoise des Passions de Bach initiée dès la naissance des Berliner Philharmoniker en 1883. Karajan, puis Abbado, avaient initié la voie. Rattle, lui, utilise l'imposant ensemble dégraissé à une poignée de cordes traditionnelles sans vibrato, dialoguant avec un continuo baroque où chante le théorbe et où le tranchant du violoncelle captive constamment, comme dans le très impressionnant arioso de Pilate "Betrachte, meine Seele"…

    Que l'on soit croyant, athée ou agnostique, cette captation nous conduit au plus profond de notre condition humaine » (extrait de la critique de Jean-Luc Clairet, surhttp://www.tutti-magazine.fr/)

    Projection sur grand écran d’une représentation publique mise en espace à la Philharmonie de Berlin

    Solistes : Mark Padmore (L’Evangéliste)

    Camilla Tilling (Soprano) - Magdalena Kozena (Contralto)

    Topi Lehtipuu (Ténor) - Christian Gerhaher (Basse) - Roderick Williams (Basse)

    Isabelle Vosskühler (Soprano) - Holger Marks (Ténor)

    Chœur : Rundfunkchor Berlin

    Orchestre : Berliner Philharmoniker

    Mise en espace : Peter Sellars

    Sellars

    Chef d'orchestre : Simon Rattle

    Rattle

    Réalisation vidéo : Daniel Finkernagel - Robert Zimmermann

  • Le Carême 2016 dans le Doyenné

    doy09b

    Année pastorale 2015-2016

     

     

     

     

    Du Mercredi des Cendres au Dimanche de Pâques

    dans le Doyenné de Chièvres-Brugelette

    Carême 2016

    Nos célébrations

    Ouverture du Carême - Mercredi des Cendres

    Imposition des Cendres et Messe d'entrée en Carême

    Eglise St-Vincent - Cambron-Casteau - Mercredi 10 février - 17h00

    Eglise Ste-Vierge - Grosage - Mercredi 10 février - 19h00

    * * *

    Année jubilaire de la Miséricorde - Confessions

    Basilique - Tongre-Notre-Dame - Samedi 19 mars - 13h00 à 14h00 (réservé aux enfants)

    Basilique - Tongre-Notre-Dame - Lundi 21 mars - 19h00 à 21h00

    * * *

    paques

    Semaine Sainte

    Messe des Rameaux et de la Passion du Seigneur

    Eglise St-Martin - Huissignies - Samedi 19 mars - 17h00

    Eglise St Martin - Attre - Dimanche 20 mars - 10h00

    Basilique - Tongre-Notre-Dame - Dimanche 20 mars - 16h30

    * * *

    Lundi Saint 21 mars

    Chapelle des Soeurs - Brugelette - 18h00

    * * *

    Mardi Saint 22 mars

    Messe chrismale

    Collégiale Saint-Ursmer - Lobbes - 18h00

    * * *

    Mercredi Saint 23 mars

    Basilique - Tongre-Notre-Dame - 18h30 (Office de Vêpres)

    * * *

    Jeudi Saint 24 mars

    Messe du soir en mémoire de la Cène du Seigneur

    Eglise St-Lambert - Gages - 17h00, suivie de la "Prière en silence à Gethsémani" jusque 20h00

    Eglise St-Géry - Ladeuze - 19h00, suivie de la "Prière en silence à Gethsémani" jusque 22h00

    * * *

    Vendredi Saint 25 mars

    Célébration de la Passion du Seigneur

    Eglise Sts-Gervais-et-Protais - Mévergnies - 17h00

     

    Chemin de la Croix médité et chanté

    dans les rues et les champs de Vaudignies

    Groupe adultes - Vaudignies - Départ 19h30

    (Chapelle de Quièvremont, rue de Quièvremont face au n° 19)

    Groupe enfants et jeunes avec parents - Vaudignies - Départ 19h30

    (Parking à côté de l'église St-Philippe)

     

    Pour les personnes qui ne peuvent ou ne souhaitent pas marcher : 

    Célébration de la Passion du Seigneur

    Eglise St-Philippe - Vaudignies - 20h00

    A 21h00, rassemblement des trois groupes en l'église St-Philippe

    pour la "Vénération de la Croix" et la "Communion du Vendredi Saint"

    * * *

    Samedi Saint

    L'Eglise prie dans le silence près du tombeau de son Seigneur... Toutes les églises du Doyenné seront ouvertes… N'hésitez pas à vous y arrêter quelques instants en ce "jour du silence"...

    * * *

    Nuit de Pâques

    Pâques du Ressuscité

    Dans la Nuit sainte : La Veillée pascale

    Eglise décanale St-Martin - Chièvres - Samedi 26 mars - 19h00

    Dimanche de Pâques - Messe du Jour de Pâques

    Eglise Ste-Vierge - Brugelette - Dimanche 27 mars - 09h30

    Basilique Notre-Dame - Tongre-Notre-Dame - Dimanche 27 mars - 10h45 & 16h30

     

    Des rencontres de Carême : comme une retraite spirituelle chez soi...

     

    Le Pardon : un risque possible ?...

    Le Pape François a proclamé une Année Jubilaire extraordinaire

    s'étendant du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016 :

    "Chers frères et soeurs, j'ai souvent pensé à la façon dont l'Eglise peut rendre plus évidente sa mission d'être témoin de la miséricorde. C'est un chemin qui commence par une conversion spirituelle; et nous devons faire ce chemin. C'est pourquoi j'ai décidé de promulguer un jubilé extraordinaire ayant en son centre la miséricorde de Dieu. Ce sera une Année Sainte de la Miséricorde. Nous voulons la vivre à la lumière de la parole du Seigneur : Soyez miséricordieux comme votre Père (Lc 6, 36)."

    Durant deux soirées, nous évoquerons la difficile question du pardon de l'homme et de la miséricorde de Dieu.

    Notre réflexion se basera notamment

    sur le feuilleton documentaire de Marie Viloin :

    "Tout sera pardonné" (Prix Humanisme chrétien 2011)

    L3460850106050

    Pendant des années, des centaines d'enfants ont reçu des injections d'hormone de croissance contaminée. Après le décès de plusieurs d'entre eux, le scandale éclate et des parents portent plainte. La série "Tout sera pardonné" suit le cheminement d'un couple dont la fille est décédée et d'un responsable de l'époque. A partir de ce fait d'actualité, Marie Viloin s'interroge : comment pardonner l'impardonnable ? Désir de vengeance, espoir dans la justice, accorder son pardon, le donner. Une approche humaine et chrétienne qui a valu à la réalisatrice le Prix de l'humanisme chrétien 2011.

    "On a tous entendu un jour quelqu'un prononcer cette phrase horrible : "Je ne pardonnerai jamais !" Quelle que soit la violence d'un drame, s'exprimer ainsi, c'est s'enfermer dans la rancoeur, la soif de vengeance et entretenir la violence. Or, ce qui "pourrit" la vie, c'est bien la difficulté ou l'impossibilité de pardonner. Pour le philosophe Vladimir Jankélévitch, c'est précisément l'impardonnable qui est à pardonner. Sur les situations qui semblent à jamais impardonnables, seul le pardon permet de recouvrer la paix et la liberté véritables..."  (Fr. Philippe Jeannin, o.p.)

    1ère soirée : De "L'impossible pardon" à "La tentation du pardon" (18 février)

    2ème soirée : D' "Un difficile pardon" à "Le pardon éprouvé" (03 mars)

    Ces différentes rencontres commenceront par une vidéo projetée sur grand écran (50 minutes) et se poursuivront par une réflexion (30 minutes).

    Animateur ? Abbé Patrick Willocq

    Heure ? 20h00 à 21h30

    Où ? Tongre-Notre-Dame – Salle des conférences


    Cinéma à l'église

    Poursuivre notre Carême...

    Quand l’humour nous aide à traiter

    une question grave et bien actuelle…

    Eglise St-Martin - Chièvres - Vendredi 11 mars - 20h00 (durée : 1h42)

    Nous trois ou rien réduite

    Le destin exceptionnel d'Hibat et Fereshteh Tabib, les parents de Kheiron, résistants iraniens face à la dictature du Shah puis à celle des islamistes. Des confins de l'Iran aux banlieues parisiennes, une autobiographie aux airs de conte universel qui évoque avec humour et émotion l'amour familial, le don de soi et surtout l'idéal d'un vivre ensemble pour lequel Hibat et Fereshteh ont mené un combat sans merci depuis plus de 40 ans.

     

    Un film écrit et réalisé par Kheiron

    avec

    Kheiron, Leïla Bekhti,

    Gérard Darmon, Zabou Breitman, Alexandre Astier,

    Kyan Khojandi, Arsène Mosca, Jonathan Cohen,

    Eriq Ebouaney, Carole Franck, Camélia Jordana, Ali Vaezi,

    Michel Vuillermoz, Khereddine Ennasri,

    Sébastien Houbani, Faycal Safi, Sofiane Guerrab, Mourad Boudaoud,

    Adama Bathily, Farida Ouchani, Maryama Soumare, Margot Bancilhon,

    Sofia Lesaffre, Alice Pehlivanyan, Rayan Rabia

     

    Nous trois ou rien 2015 Kheiron 1.273 photo 420« C’est la belle surprise de cette fin d’année.

    Une tragi-comédie qui, à la manière de Roberto Benigni avec La vie est belle, nous plonge dans la terreur qui visait les opposants au régime du Shah puis de l’Ayatollah Khomeini, et choisit l’humour comme politesse du désespoir et voie de résistance. Entre légèreté et gravité, rire et tendresse, Kheiron raconte ainsi le destin hors du commun de ses parents, d’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes. Et revendique la véracité de chaque détail.

    Connu en tant que comédien de stand up, Kheiron a les audaces de son humour et déploie une énergie positive et un amour filial sans borne pour mettre en scène l’incroyable aventure familiale qui l’a amené en France, terre d’accueil. C’est fait avec un sens du burlesque savoureux, une candeur touchante et un casting impeccable : Leïla Bekhti confirme son potentiel immense et s’inscrit parmi les meilleures actrices de sa génération ; le couple Zabou-Darmon est jubilatoire ; quant à Kheiron, il donne ses traits à son propre père avec un petit côté chaplinesque émouvant. Il aborde la brutalité de la réalité (la prison, la torture, l’exil, le déracinement, l’intégration…) de manière volontairement décalée et transforme ce récit très personnel en conte universel.

    Par les temps qui courent, entre afflux de migrants, stigmatisation et terrorisme, voici un petit film qui a le mérite d’apaiser les esprits, de revendiquer le droit à la liberté et de militer pour un joyeux vivre ensemble. » (Fabienne Bradfer dans http://mad.lesoir.be/cinema/film/120839-nous-trois-ou-rien/)

     « Kheiron fait voir, en douceur et en humour, l’utopie de l’intégration et du vivre ensemble, tout en gardant le sens des réalités, passant habilement de la drôlerie à la gravité, sans jamais tomber dans la surenchère vulgaire ou larmoyante » (Avoir Alire)

    Nous trois ou rien 2015 Kheiron 10.677 photo 420

    « Un sujet passionnel, traité avec une grande délicatesse.» (Studio Ciné Live)

    « Une vie de luttes, de drames et de sourires racontée sur un ton léger. L’humour comme vision du monde. Émouvant, drôle, pertinent » (L’Express)

    « Porté par l’amour et l’admiration de ses héros, Kheiron ose des blagues de stand-up dans les moments les plus dramatiques, et ça marche. (…) Sa tendresse séduit.» (Télérama)


    Foi & Musique

    Pour entrer dans la Grande Semaine Sainte...

    Eglise St-Martin - Chièvres - Vendredi 18 mars - 20h00 (Durée : 2h00)

    Vous avez été nombreux, l’année dernière, à apprécier la « Passion selon saint Matthieu »… Plusieurs m’ont interpellé afin de poursuivre l’initiative… Alors cette année, voici

    La « Passion selon saint Jean »

    de Jean-Sébastien Bach

    Bach

    Johannes Passion Rattle Sellars 1« La Passion selon Saint Jean, composée en 1724 pour l'office et non le théâtre, est plus radicale que la Saint Matthieu de 1727. Le travail de Peter Sellars le sera donc aussi…

    Si les instrumentistes du Berliner Philharmoniker, bénéficiant d'un temps moindre de répétition, gardent leur pupitre, les choristes du merveilleux Rundfunkchor Berlin chantent par cœur dans tous les sens du terme la redoutable partition. Or c’est totalement bouleversant, et l'on n'en finit pas de vouloir repérer chaque individu, de scruter l'investissement personnel face à la proposition risquée du metteur en scène. Chacun en sort grandi, bien sûr, et l'on se situe, ainsi que Sellars a dû le rêver, au plus près de l'humain…

    L'on est heureux de retrouver, tout en haut de la distribution, l'Évangéliste supra-humain de Mark Padmore… Ses regards, ici, nous hanteront longtemps...

    La beauté sobrement émue du timbre de Christian Gerhaher rend justice aux bouleversements intérieurs des "lâches" de l'histoire, Pierre et Pilate…

    On retrouve, dans la partie de ténor, les limites vocales du timbre un peu trop nasal de Topi Lehtipuu. Mais la noblesse de son engagement lui permet de s'intégrer parfaitement à l'entreprise…703745 bphil st john 010 1

    Sellars fait des rares interventions féminines de véritables apparitions. L'on gardera longtemps en mémoire celle d'une Magdalena Kozena toute de consolation qui, dans son premier air, enlace jusqu'au désespoir de l'impuissance le corps qui va être supplicié. Inoubliable, de même, le beau soprano éploré de Camilla Tilling sur l'ineffable et comme en apesanteur "Zerfliesse, mein Herze", chanté sur-le-champ d'après la bataille, où elle erre parmi les corps couchés des choristes. 

    Signalons encore le choix magnifique de Roderick Williams en Jésus vu par Sellars comme le symbole de tous les suppliciés de la Terre. Plus l'action avance, plus son chant s'amenuise…

    Quant à l'indispensable soutien orchestral, il est porté à bout de bras par un Simon Rattle poursuivant ici la tradition berlinoise des Passions de Bach initiée dès la naissance des Berliner Philharmoniker en 1883. Karajan, puis Abbado, avaient initié la voie. Rattle, lui, utilise l'imposant ensemble dégraissé à une poignée de cordes traditionnelles sans vibrato, dialoguant avec un continuo baroque où chante le théorbe et où le tranchant du violoncelle captive constamment, comme dans le très impressionnant arioso de Pilate "Betrachte, meine Seele"…

    Que l'on soit croyant, athée ou agnostique, cette captation nous conduit au plus profond de notre condition humaine » (extrait de la critique de Jean-Luc Clairet, sur http://www.tutti-magazine.fr/)

    Projection sur grand écran d’une représentation publique mise en espace à la Philharmonie de Berlin

    Solistes : Mark Padmore (L’Evangéliste)

    Camilla Tilling (Soprano) - Magdalena Kozena (Contralto)

    Topi Lehtipuu (Ténor) - Christian Gerhaher (Basse) - Roderick Williams (Basse)

    Isabelle Vosskühler (Soprano) - Holger Marks (Ténor)

    Chœur : Rundfunkchor Berlin

    Orchestre : Berliner Philharmoniker

    Mise en espace : Peter Sellars

    Sellars

    Chef d'orchestre : Simon Rattle

    Rattle

    Réalisation vidéo : Daniel Finkernagel - Robert Zimmermann

  • Carême 2016 - Activités dans la Région pastorale

    diocese tournai

    Notre région pastorale se compose de sept doyennés : Ath, Beloeil, Chièvres-Brugelette, Enghien-Silly, Frasnes-lez-Anvaing, Lens et Lessines.

    En cliquant ICI, vous pourrez découvrir les diverses activités programmées dans notre région pour le Carême 2016. Il y en a vraiment pour toutes les attentes...

    Nous ne pouvons pas tout organiser "chez nous"; alors, n'hésitons pas à nous déplacer pour pariciper à telle ou telle activité dans un doyenné voisin et ami...

    Bonne lecture !

  • Le Carême dans la Région pastorale

    Vous pouvez trouver les différentes activités et célébrations organisées dans les 7 Doyennés de notre Région pastorale pour le Carême et la Semaine Sainte 2015 en cliquant ICI.

  • Cambron-Casteau - Nouvelle Fabrique d'église

    Pour des raisons d'âge et/ou de maladie, les cinq membres de la Fabrique d'église St-Vincent, de Cambron-Casteau, étaient démissionnaires depuis plusieurs mois. Je les remercie bien sûr une fois encore, en votre nom à tous, au nom de mes prédécesseurs curés et en mon nom propre pour tout le travail accompli au service de la Communauté chrétienne de Cambron-Casteau. Aujourd'hui, j'ai l'honneur et la joie de porter à votre connaissance la composition de la nouvelle Fabrique d'église St-Vincent, de Cambron-Casteau : Présidente : Madame Marie-Jean DESCHAMPS ; Trésorier : Monsieur Etienne LELANGUE ; Secrétaire : Madame Astrid LISON ; Membres : Monsieur Michel NIEZEN, Monsieur Lucien KESSELS. Ce renouvellement a pris du temps... beaucoup d'énergie... mais on y est ! Ce renouvellement est effectif à partir du 23 février à 20h00. Je remercie sincèrement les nouveaux membres d'avoir accepté cette mission au service de l'Eglise et de l'Entité, et je compte beaucoup sur leurs initiatives pour « donner une nouvelle jeunesse » à ce magnifique bâtiment qu'est l'église St-Vincent, de Cambron-Casteau, et à la « faire vivre ». Que Notre Seigneur Jésus le Christ, le Bon Pasteur, garde et conseille ses fidèles serviteurs...

    Abbé Patrick Willocq, doyen, curé de Cambron-Casteau

  • Brugelette - Chauffage de l'église

    Le chauffage de l'église est définitivement éteint ! Le 25 février, Mme Anne Niezen, Trésorière de la Fabrique d'église, m'informait : « Ce jour, le chauffagiste venait faire l'entretien annuel de la chaudière, ses ouvriers ont constaté des trous dans la chaudière, il m'a téléphoné, Mr Despretz s'est déplacé et, en présence de Mr l'échevin Didier Strebelle, Mr Benjamin Cordier et Mr Jean-Marie Baudouin, le fait a été constaté. Il a été pris comme décision d'interdire la remise en route de la chaudière. Cette remise en route pouvait provoquer soit un incendie, soit le refoulement de fumées qui auraient pu empoisonner les fidèles... » Jusqu'à ce que l'autorisation me soit accordée par les Autorités Communales et la Fabrique d'église, les célébrations de la saison froide vont être déplacées jusqu'à ce que le chauffage soit réparé/remplacé ou que le bon temps revienne. Je maintiens les Messes en semaine, sauf s'il fait vraiment trop froid. Nous cherchons une alternative pour la projection du Concert prévue le 20 mars.

    Abbé Patrick Willocq, doyen, curé de Brugelette

  • Cinéma à l'église

    Vendredi 20 février 2015 - 20h00

    Chièvres - Eglise Saint-Martin

     

    Commencer le Carême dans la bonne humeur...

    CINEMA A L'EGLISE - 7ème édition

    Sourire ?... Rire aux éclats ?... Très probablement !... 

    Mais aussi réfléchir...

    L'accueil de l'autre... toujours différent... Le respect de l'autre...

    Et finalement le « vivre en chrétien » chaque jour avec l'autre...

    474265

    Ados ou adultes, venez nous rejoindre...

    Nous allons rire de bon coeur devant les aventures de la famille Verneuil...

    mais nous allons aussi nous laisser interpeller

    sur le sens de l'accueil et du respect des autres...

    de tous les autres...

    « Il y a des comédies poil à gratter comme « Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? » qui nous font du bien. Plus encore il y a des situations dans la vie qui remettent en question notre manière d'être chrétiens. Comment les accueillons-nous ? Qu'en faisons-nous ? Acceptons-nous de voir nos rêves, nos projets, nos illusions voler en éclats pour laisser toute la place, oui, toute la place à l'Évangile ? »

    Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
    (Évêque de Gap et d'Embrun)

     

    Quand ? : Vendredi 20 février 2015 à 20h00

    Où ? : Chièvres – Eglise Saint-Martin

    Entrée libre (un panier est déposé à la fin de la projection)

    Renseignements : secretariat@doyennedechievresbrugelette.be

  • Message de Carême du Pape François

    Pape François

    MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS

    POUR LE CARÊME 2015

    Tenez ferme (Jc 5, 8)

    Chers frères et sœurs,
    Le Carême est un temps de renouveau pour l'Église, pour les communautés et pour chaque fidèle. Mais c'est surtout un « temps de grâce » (2 Cor 6, 2). Dieu ne nous demande rien qu'il ne nous ait donné auparavant : « Nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier » (1 Jn 4, 19). Il n'est pas indifférent à nous. Il porte chacun de nous dans son cœur, il nous connaît par notre nom, il prend soin de nous et il nous cherche quand nous l'abandonnons. Chacun de nous l'intéresse ; son amour l'empêche d'être indifférent à ce qui nous arrive. Mais il arrive que, quand nous allons bien et nous sentons à l'aise, nous oublions sûrement de penser aux autres (ce que Dieu le Père ne fait jamais), nous ne nous intéressons plus à leurs problèmes, à leurs souffrances et aux injustices qu'ils subissent... alors notre cœur tombe dans l'indifférence : alors que je vais relativement bien et que je suis à l'aise, j'oublie ceux qui ne vont pas bien. Cette attitude égoïste, d'indifférence, a pris aujourd'hui une dimension mondiale, au point que nous pouvons parler d'une mondialisation de l'indifférence. Il s'agit d'un malaise que, comme chrétiens, nous devons affronter.
    Quand le peuple de Dieu se convertit à son amour, il trouve les réponses à ces questions que l'histoire lui pose continuellement. Un des défis les plus urgents sur lesquels je veux m'arrêter dans ce message, est celui de la mondialisation de l'indifférence.
    L'indifférence envers son prochain et envers Dieu est une tentation réelle même pour nous, chrétiens. C'est pour cela que nous avons besoin d'entendre, lors de chaque Carême, le cri des prophètes qui haussent la voix et qui nous réveillent.
    Dieu n'est pas indifférent au monde, mais il l'aime jusqu'à donner son Fils pour le salut de tout homme. Dans l'incarnation, dans la vie terrestre, dans la mort et la résurrection du Fils de Dieu, la porte entre Dieu et l'homme, entre ciel et terre, s'ouvre définitivement. Et l'Église est comme la main qui maintient ouverte cette porte grâce à la proclamation de la Parole, à la célébration des sacrements, au témoignage de la foi qui devient efficace dans la charité (cf. Ga 5, 6). Toutefois, le monde tend à s'enfermer sur lui-même et à fermer cette porte par laquelle Dieu entre dans le monde et le monde en lui. Ainsi, la main, qui est l'Église, ne doit jamais être surprise si elle est repoussée, écrasée et blessée.
    C'est pourquoi, le peuple de Dieu a besoin de renouveau, pour ne pas devenir indifférent et se renfermer sur lui-même. Je voudrais vous proposer trois pistes à méditer pour ce renouveau.

    1. « Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance » (1Co 12, 26) – L'Église

    La charité de Dieu qui rompt ce mortel enfermement sur soi-même qu'est l'indifférence, nous est offerte par l'Église dans son enseignement et, surtout, dans son témoignage. Cependant, on ne peut témoigner que de ce que l'on a éprouvé auparavant. Le chrétien est celui qui permet à Dieu de le revêtir de sa bonté et de sa miséricorde, de le revêtir du Christ, pour devenir comme lui, serviteur de Dieu et des hommes. La liturgie du Jeudi Saint avec le rite du lavement des pieds nous le rappelle bien. Pierre ne voulait pas que Jésus lui lave les pieds, mais il a ensuite compris que Jésus ne veut pas être seulement un exemple de la manière dont nous devons nous laver les pieds les uns les autres. Ce service ne peut être rendu que par celui qui s'est d'abord laissé laver les pieds par le Christ. Seul celui-là a « part » avec lui (Jn 13, 8) et peut ainsi servir l'homme.
    Le Carême est un temps propice pour nous laisser servir par le Christ et ainsi devenir comme lui. Cela advient quand nous écoutons la Parole de Dieu et quand nous recevons les sacrements, en particulier l'Eucharistie. Nous devenons en elle ce que nous recevons : le Corps du Christ. Dans ce corps, cette indifférence qui semble prendre si souvent le pouvoir sur nos cœurs, ne trouve pas de place. Puisque celui qui est du Christ appartient à un seul corps et en lui personne n'est indifférent à l'autre. « Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l'honneur, tous partagent sa joie » (1 Co 12, 26).
    L'Église est communio sanctorum parce que les saints y participent mais aussi parce qu'elle est communion de choses saintes : l'amour de Dieu révélé à nous dans le Christ et tous ses dons. Parmi eux, il y a aussi la réponse de tous ceux qui se laissent atteindre par un tel amour. Dans cette communion des saints et dans cette participation aux choses saintes personne n'a rien en propre, mais ce qu'il possède est pour tout le monde. Et puisque nous sommes liés en Dieu, nous pouvons faire quelque chose aussi pour ceux qui sont loin, pour ceux que nous ne pourrions jamais rejoindre par nos propres forces, parce que nous prions Dieu avec eux et pour eux afin que nous nous ouvrions tous à son œuvre de salut.

    2. « Où est ton frère ? » (Gn 4, 9) – Les paroisses et les communautés

    Il est nécessaire de traduire tout ce qui est dit par l'Église universelle dans la vie des paroisses et des communautés. Réussit-on dans ces réalités ecclésiales à faire l'expérience d'appartenir à un seul corps ? Un corps qui en même temps reçoit et partage tout ce que Dieu veut donner ? Un corps qui connaît et qui prend soin de ses membres les plus faibles, les plus pauvres et les plus petits ? Ou bien nous réfugions-nous dans un amour universel qui s'engage de loin dans le monde mais qui oublie le Lazare assis devant sa propre porte fermée ? (cf. Lc 16, 19-31).
    Pour recevoir et faire fructifier pleinement ce que Dieu nous donne, il faut dépasser les frontières de l'Église visible dans deux directions.
    En premier lieu, en nous unissant à l'Église du ciel dans la prière. Quand l'Église terrestre prie, s'instaure une communion de service réciproque et de bien qui parvient jusqu'en la présence de Dieu. Avec les saints qui ont trouvé leur plénitude en Dieu, nous faisons partie de cette communion dans laquelle l'indifférence est vaincue par l'amour. L'Église du ciel n'est pas triomphante parce qu'elle a tourné le dos aux souffrances du monde et se réjouit toute seule. Au contraire, les saints peuvent déjà contempler et jouir du fait que, avec la mort et la résurrection de Jésus, ils ont vaincu définitivement l'indifférence, la dureté du cœur et la haine. Tant que cette victoire de l'amour ne pénètre pas le monde entier, les saints marchent avec nous qui sommes encore pèlerins. Sainte Thérèse de Lisieux, docteur de l'Église, convaincue que la joie dans le ciel par la victoire de l'amour crucifié n'est pas complète tant qu'un seul homme sur la terre souffre et gémit, écrivait : « Je compte bien ne pas rester inactive au Ciel, mon désir est de travailler encore pour l'Église et les âmes » (Lettre 254, 14 juillet 1897).
    Nous aussi, nous participons aux mérites et à la joie des saints et eux participent à notre lutte et à notre désir de paix et de réconciliation. Leur joie de la victoire du Christ ressuscité nous est un motif de force pour dépasser tant de formes d'indifférence et de dureté du cœur.
    D'autre part, chaque communauté chrétienne est appelée à franchir le seuil qui la met en relation avec la société qui l'entoure, avec les pauvres et ceux qui sont loin. L'Église est, par nature, missionnaire, et elle n'est pas repliée sur elle-même, mais envoyée à tous les hommes.
    Cette mission est le patient témoignage de celui qui veut porter au Père toute la réalité et chaque homme. La mission est ce que l'amour ne peut pas taire. L'Église suit Jésus Christ sur la route qui la conduit vers tout homme, jusqu'aux confins de la terre (cf. Ac 1,8). Nous pouvons ainsi voir dans notre prochain le frère et la sœur pour lesquels le Christ est mort et ressuscité. Tout ce que nous avons reçu, nous l'avons reçu aussi pour eux. Et pareillement, ce que ces frères possèdent est un don pour l'Église et pour l'humanité entière.
    Chers frères et sœurs, je désire tant que les lieux où se manifeste l'Église, en particulier nos paroisses et nos communautés, deviennent des îles de miséricorde au milieu de la mer de l'indifférence !

    3. « Tenez ferme » (Jc 5, 8) – Chaque fidèle

    Même en tant qu'individu nous avons la tentation de l'indifférence. Nous sommes saturés de nouvelles et d'images bouleversantes qui nous racontent la souffrance humaine et nous sentons en même temps toute notre incapacité à intervenir. Que faire pour ne pas se laisser absorber par cette spirale de peur et d'impuissance ?
    Tout d'abord, nous pouvons prier dans la communion de l'Église terrestre et céleste. Ne négligeons pas la force de la prière de tant de personnes ! L'initiative 24 heures pour le Seigneur, qui, j'espère, aura lieu dans toute l'Église, même au niveau diocésain, les 13 et 14 mars, veut montrer cette nécessité de la prière.
    Ensuite, nous pouvons aider par des gestes de charité, rejoignant aussi bien ceux qui sont proches que ceux qui sont loin, grâce aux nombreux organismes de charité de l'Église. Le Carême est un temps propice pour montrer cet intérêt envers l'autre par un signe, même petit, mais concret, de notre participation à notre humanité commune.
    Enfin, la souffrance de l'autre constitue un appel à la conversion parce que le besoin du frère me rappelle la fragilité de ma vie, ma dépendance envers Dieu et mes frères. Si nous demandons humblement la grâce de Dieu et que nous acceptons les limites de nos possibilités, alors nous aurons confiance dans les possibilités infinies que l'amour de Dieu a en réserve. Et nous pourrons résister à la tentation diabolique qui nous fait croire que nous pouvons nous sauver et sauver le monde tout seuls.
    Pour dépasser l'indifférence et nos prétentions de toute-puissance, je voudrais demander à tous de vivre ce temps de Carême comme un parcours de formation du cœur, comme l'a dit Benoît XVI (cf. Lett. Enc. Deus caritas est, n. 31). Avoir un cœur miséricordieux ne veut pas dire avoir un cœur faible. Celui qui veut être miséricordieux a besoin d'un cœur fort, solide, fermé au tentateur, mais ouvert à Dieu. Un cœur qui se laisse pénétrer par l'Esprit et porter sur les voies de l'amour qui conduisent à nos frères et à nos sœurs. Au fond, un cœur pauvre, qui connaisse en fait ses propres pauvretés et qui se dépense pour l'autre.
    Pour cela, chers frères et sœurs, je désire prier avec vous le Christ en ce Carême : « Fac cor nostrum secundum cor tuum » : « Rends notre cœur semblable au tien » (Litanies du Sacré Cœur de Jésus). Alors nous aurons un cœur fort et miséricordieux, vigilant et généreux, qui ne se laisse pas enfermer en lui-même et qui ne tombe pas dans le vertige de la mondialisation de l'indifférence.
    Avec ce souhait, je vous assure de ma prière afin que chaque croyant et chaque communauté ecclésiale parcourt avec fruit le chemin du Carême, et je vous demande de prier pour moi. Que le Seigneur vous bénisse et que la Vierge Marie vous garde.

    Du Vatican, le 4 octobre 2014
    Fête de saint François d'Assise

    François

  • Fêter la "St-Valentin" autrement...

    téléchargement 1

    Le Député-Bourgmestre, Bruno LEFEBVRE

    L'Echevin-Délégué aux fonctions maïorales, Olivier HARTIEL

    Le Doyen, l'Abbé Patrick WILLOCQ

    L'Officier de l'Etat Civil, Francis CORDIER

    et les Membres du Collège Communal


    ont le plaisir d'inviter

    les couples fêtant leurs 25 ans de Mariage et leur famille,

    au vin d'honneur offert à l'occasion de leurs Noces d'Argent

    le dimanche 15 février 2015 à 11h30, à l'Hôtel de Ville, Salle du Conseil.

     

    Pour ceux qui le souhaitent, une Messe d'action de grâce,

    suivie de la Bénédiction des couples jubilaires,

    sera célébrée en l'Eglise Saint-Martin, à Chièvres, à 10 heures.

     

    Réponse souhaitée pour le mercredi 11 février auprès de Pascale Tondriau, Secrétaire du Député-Bourgmestre – 068/65.68.24

   

Carnet de route  

CarnetdeRoute

   

Inscription Courrier du Doyenné

Si vous souhaitez recevoir par mail le Courrier du Doyenné, inscrivez-vous ici.
   
© 2014 BandBTnD

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l' opération essentielle du site ont déjà été fixés.
Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et comment les supprimer , consultez notre politique de confidentialité : Voir ici .

J'accepte les cookies de ce site .

Information